fbpx

Tu as enfin créé le business de tes rêves et tu veux le faire savoir au monde entier,

mais ton site web te bloque ?

Si…

Tu as déjà essayé de créer un site Internet en passant par un constructeur de sites comme Wix ou WebSelf – en pensant que ce serait plus facile – et que tu te rends compte que tu es limitée, que tu n’arrives pas à obtenir ce que tu veux, que le résultat n’est pas professionnel ou que tu dois payer toujours plus pour rajouter des fonctionnalités ;

Une de tes connaissances t’a proposé de créer un site pour toi, mais qu’elle prend tout son temps (et toi, tu n’oses pas la brusquer – mais tu t’impatientes) ou que le résultat ne correspond pas à tes attentes (et là encore, tu n’oses pas la brusquer parce qu’«à cheval donné, on ne regarde pas les dents») ;

Tu as fait, ou veux faire, appel à une agence ou un freelance mais tu te rends compte que tu es ou risque d’être dépendante d’eux pour chaque mise à jour de ton site, que tu dois payer, à chaque fois pour modifier quelque chose… bref, tu disposes d’un outil qui t’appartient mais que tu ne peux pas utiliser librement ;

Tu n’as pas encore de site Internet et tu sais qu’aujourd’hui, tout se passe en ligne (merci Covid !) mais que tu n’as aucunes connaissances techniques, ou juste tu ne sais pas comment te sortir de la jungle d’informations autour de la création de site web…

Alors, mon programme virtuel “Site de Rêve®” est fait pour toi !

En 8 semaines, je t’accompagne pour créer un site web professionnel à ton image et en plus,
tu seras complètement autonome pour l’entretenir, le faire évoluer avec ton business
et surtout l’utiliser pour faire grandir ton activité.

A 30 ans, en 2009, j’ai quitté l’agence de communication dans laquelle je travaillais : je voulais un travail qui soit plus épanouissant, plus proche de celle que j’étais ; j’ai donc créé ma marque de bijoux, Les Bijoux de Looty et j’ai décidé de présenter mes bijoux en ligne de façon à me faire connaître au-delà des frontière de mon île.

J’ai donc fait appel à une agence qui m’a demandé 3.500 € pour créer un site qui ne correspondait pas à la charte graphique qui m’avait pris tant de temps à créer. 3.500 € pour un site que je ne pouvais pas maintenir seule – la formation proposée étant extrêmement basique et se limitant à l’ajout de nouveaux produits sur la boutique.

Suite à un déménagement, j’ai décidé de revoir le positionnement de ma marque : je souhaitais m’adresser aux bijouteries. Je n’avais plus besoin d’une boutique en ligne, un simple site vitrine ferait l’affaire.

C’est là que j’ai découvert Wix et sa fameuse promesse : “créer un site web soi-même, facilement avec un résultat professionnel”. J’ai cédé à ses sirènes et fermé ma boutique en ligne pour créer un site sous Wix. Il était magnifique et j’en étais très fière (je te l’aurais bien montré, mais Wix l’a supprimé quand ils ont abandonné la technologie Flash – Attention scoop : si tu as un site chez un constructeur de site, il ne t’appartient pas). Mais ce site me coûtait de plus en plus cher : pour chaque fonctionnalité que je voulais rajouter, il fallait payer.

De plus, j’avais un sérieux problème de référencement, mon site n’apparaissait pas dans les résultats de recherche des internautes. Donc mon site ne me servait à rien. Seules les personnes à qui j’en donnais l’adresse le visitaient. J’allais découvrir plus tard que c’était un des gros points noirs de Wix, mais faute de connaissances je n’en avais aucune idée !

En 2012, je décide de changer à nouveau de stratégie et de ré-ouvrir une boutique en ligne, mais pas question d’utiliser Wix parce que :

  1. ça coûtait encore plus d’argent
  2. j’avais pris conscience du problème de référencement inhérent à Wix.

Un ami m’a alors proposé de m’aider à créer mon site moi-même. N’ayant plus de trésorerie pour faire appel à une agence, j’ai accepté. Et je créé une nouvelle boutique en ligne avec Prestashop cette fois… Mais elle était si laide que ma directrice artistique de l’époque a dû me créer une charte graphique et j’ai trouvé un freelance pour la mettre en place sur mon site…

J’avais donc enfin un écrin virtuel pour exposer et vendre mes créations. Mais il était trop tard. J’avais épuisé toutes mes ressources aussi bien financières que mentales : je ne pouvais plus attendre que le référencement naturel de mon tout nouveau site se mette en place et que les ventes commencent.

En 2013,  j’ai fermé boutique et j’ai commencé à enchaîner les missions en intérim pour rembourser mes dettes en attendant de trouver le job idéal… sauf que les missions sont de moins en moins intéressantes et de moins en moins bien payées…

Et le job idéal me semblait de plus en plus utopique : mon CV atypique effrayait les employeurs potentiels.

Je dépérissais : entendre le facteur ou simplement des pas dans la cage d’escalier me donnait des palpitations et le stress et l’angoisse me provoquaient un poids dans l’estomac qui ne partait que lorsque je mangeais… La nuit, je faisais des cauchemars quand j’arrivais à dormir…

Une fois mes dettes remboursées, j’ai pris le taureau par les cornes (ou le Bélier – je suis Bélier). Puisqu’apparemment, mon job idéal n’existait pas, j’allais devoir le créer !

J’ai donc rédigé ma propre fiche de poste :

  • Mon job idéal ne devait faire appel qu’à ma matière grise : pas de fabrication, pas de stock. J’avais encore sous les yeux mon stock de perles Swarovski inutilisées et je savais exactement combien il m’avait coûté.
  • J’avais besoin d’une liberté totale : je voulais travailler où et quand je le voulais. J’avais pris goût au fait d’être maîtresse de mon emploi du temps ; je ne pouvais plus revenir à un job 9h-18h.
  • Et bien sûr, ce job idéal devait me permettre non seulement de gagner ma vie mais d’être indépendante financièrement.
  • A ce moment-là, je ne me focalisais pas trop sur le fait que ce “travail” devait aussi me faire me sentir utile.

Je suis donc arrivée à la conclusion qu’il fallait que ce job soit en ligne, de cette façon, je pouvais le faire de n’importe où, n’importe quand et je n’aurais besoin que d’un ordinateur et d’une connexion Internet.

J’ai donc fait quelques recherches et découvert l’univers des infopreneurs, ces entrepreneurs dont le business est entièrement en ligne. Je me suis intéressée tout particulièrement au modèle économique des nomades digitaux : ces entrepreneurs qui clamaient haut et fort qu’ils travaillaient de n’importe où (en générale une plage de sable fin à Bali) et n’importe quand – et surtout très peu car leurs sites, eux, travaillaient 24h/24. Leur modèle économique : le site de niche.

Très bien : j’allais devoir créer des sites de niche – oui, des, car mes modèles en avaient généralement plusieurs.

Ma première étape a été de me former. “Qu’est ce qu’un site de niche ?” “Comment on détermine une niche rentable ?”. Mon vocabulaire s’est enrichi de termes comme SEO, affiliation, web-marketing et j’en passe.

Mais se posait la question de l’aspect technique de la chose… que j’ai résolu en achetant mon premier site clé en main début décembre 2016. 

Mon intention était de le disséquer pour apprendre à en faire d’autres. 

Et c’est ainsi qu’entre Janvier 2017 et Mai 2020, j’ai créé pas moins de 12 sites différents.

Entre-temps, j’ai donné naissance à ma fille et si j’appréciais plus que jamais la liberté offerte par ma nouvelle activité – ah, la joie de rédiger mes textes entre la tétée de 3h du mat’ et celle de 6h ! – je commençais à la trouver un peu creuse ; j’avais du mal à me motiver.

La naissance de ma fille et mon 40e anniversaire m’ont fait prendre conscience que j’attendais plus de mon “job idéal” : oui, je voulais toujours être libre et indépendante mais je voulais aussi faire une réelle différence dans la vie des gens, je voulais que mon job aie du sens, qu’il me permette de m’épanouir…

J’ai commencé à m’intéresser au coaching tout en continuant à développer mes sites de niche sans trouver de sujet sur lequel accompagner mes futures clientes (je savais juste que je voulais travailler avec des femmes 💋). Je suivais des formations sur comment créer un programme de coaching, comment choisir entre coaching individuel ou de groupe, mais rien ne répondait à MA question “sur quel sujet puis-je accompagner quelqu’un ?”

Et puis, il y a eu le Covid et le confinement, ma petite fille à la maison et de nouvelles idées de niches à explorer, de nouveaux sites à créer…

Un samedi matin, j’ai créé Durable Ecolo Bio, avec Mahalia qui me réclamait tantôt une nouvelle vidéo sur Youtube, tantôt un peu de lait (je l’allaitais encore) en seulement 3h. 

Puis le confinement s’est terminé. La vie a repris un cours presque normal ; j’ai retrouvé ma table près de la fenêtre du café où je travaillais pendant que Mahalia était à la crèche.

J’avais décidé de profiter de l’été pour suivre le Coaching Challenge Calendar et la vidéo du jour traitait du calcul du prix de notre prestation de coaching. On n’en était pas encore à déterminer le contenu de notre programme, mais seulement à en déterminer le prix. L’intervenante était au milieu de sa vidéo quand elle a dit on peut coacher quelqu’un sur n’importe quel sujet comme apprendre le crochet, jouer de la guitare, perdre du poids ou créer un site Internet…

Je t’avouerai que je ne sais pas comment cette vidéo s’est terminée ni ce que contenait la suite du Coaching Challenge Calendar car c’est à ce moment précis que j’ai trouvé mon ikigai.

J’ai réalisé que ces 3 dernières années, j’avais non seulement développé un processus qui me permettait de créer un site en moins de 3h mais en plus, j’avais accumulé suffisamment de connaissances sur le fonctionnement du web pour en faire bénéficier toute femme qui décidait de changer de carrière et de se lancer à la poursuite de ses rêves !

En aidant les femmes à réussir le site web qui allait accompagner leur croissance, j’avais trouvé mon job idéal :

  • basé sur mes connaissances et mon savoir-faire,
  • respectant mon besoin de liberté et d’indépendance,
  • me permettant de faire quelque chose que j’aime (figure-toi que j’adore créer des sites web !)
  • tout en me sentant utile !

Au début, j’ai donc décidé de créer une formation pour apprendre aux femmes comment créer leur site elles-mêmes et j’étais persuadée que c’était LA voie à suivre jusqu’à ce qu’une amie me contacte pour que je crée son site pour elle.

Je lui ai alors parlé de ma formation bientôt disponible mais elle a refusé en bloc : 

  1. elle était pressée ;
  2. elle était persuadée qu’elle n’arriverait pas au bout de la formation sans commettre un meurtre sur la personne de son ordinateur.

Je lui ai donc proposé un deal : j’allais créer son site pour elle mais je lui apprendrais comment l’entretenir car, il était vraiment important pour moi qu’elle soit indépendante et qu’elle maîtrise son outil de travail. 

Sa réaction à la fin de notre travail ensemble : “Et bien, je pensais que ce serait plus compliqué que ça !” m’a fait réaliser que je tenais le bon bout.

Au final, non seulement elle avait un site qui lui plaisait mais en plus, elle était contente de pouvoir maintenir son site en toute autonomie.

C’est ainsi que mon programme “Site de Rêve®” est né !

Ce programme combine une prestation de création de site et une formation qui comprend une partie de gestion technique et une partie de webmarketing.

Au bout de 8 semaines, voici ce que tu auras :

Créé ta Marque Like a BossLady

Une masterclass d’une heure pour apprendre à créer une marque qui se remarque sur Internet.

Ton Site de Rêve®

L’orfèvre que je suis, va te designer un site web sur-mesure.

Appris à gérer ton site

Ça commence par le tour de la propriétaire et ça se termine par une formation complète de prise main.

Commencé à bâtir ta liste

Je t’installe un auto-répondeur simple et te montre comment il fonctionne.

Appris à rédigé pour le web

Grâce à mon e-book consacré aux bases de la rédaction web.

Le programme « Site de Rêve® » comprend des vidéos pré-enregistrées en accès illimité à vie, un modèle Canva pour créer ta propre brand board, un cahier d’exercices pour te guider dans la rédaction de ta bio sur ton site.

Nos entretiens en visio – via Google Meet – sont enregistrés de façon à ce que tu puisses les consulter à ta guise plus tard.

Alors ? Tu te sens prête à propulser
ton business dans l’ère numérique ?
Clique sur le bouton pour réserver ton étude gratuite de 45 minutes !

Pin It on Pinterest