fbpx

Le mini glossaire

des (gros) mots du web by Laure M.

réussis à créer ton site Internet seule même si tu ne connais rien à la technique

Dans les articles publiés sur Laure M, tu as peut-être rencontré certains termes ou notions qui te sont encore peu connus. J’ai donc décidé de réaliser ce petit lexique pour que tu ne te sentes pas perdue. Sache que dans la formation que je propose Réussir son site WP comme une Pro, tu trouveras de plus amples informations sur ces mots du web listés ci-dessous et bien d’autres encore. Bonne lecture !

Le lexique du Web & de WordPress

Autorépondeur

C’est un logiciel qui permet d’automatiser des campagnes d’e-mails. Selon l’action réalisée par le visiteur du site, il entrera dans une boucle automatique d’envoi de mails spécifique. Par exemple, si ton visiteur s’inscrit à la newsletter, il recevra alors un e-mail lui demandant une confirmation d’inscription, puis un autre lui souhaitant la bienvenue, etc.. Cela permet de créer un lien avec ton visiteur et de réaliser des envois automatiques. C’est indispensable pour moi.

Certificat SSL

Le certificat SSL (Secure Socket Laye) atteste de la sécurité de ton site. L’adresse (URL) commence alors par HTTPS. Cela signifie que la transmission des données est sécurisée, contrairement aux sites en HTTP. Il y a aussi un petit cadenas qui apparaît à côté de l’URL. Ce protocole est devenu indispensable d’autant plus si tu as un e-commerce.

CMS

Cet acronyme signifie Content Management System ou en français Système de Gestion de Contenu. Il s’agit d’un logiciel qui permet de gérer ton site et ton blog sans avoir besoin de connaître le langage informatique. Tu peux avoir la main aussi bien sur la forme (selon le thème choisi) que sur fond (intégration de contenus). Le CMS le plus connu et le plus utilisé dans le monde : WordPress.org bien sûr !

Constructeur de pages

Connu aussi sous le nom de Page Builder, le concept a révolutionné la création de sites web. Que ce soit Divi, Elementor ou encore Beaver Builder, le page builder offre :

  • de grandes possibilités de personnalisation, 
  • une visibilité en temps réel des modifications,
  • une prise en main intuitive grâce au drag-and-drop notamment (déplacement des blocs de contenus), etc.

L’expérience de navigation s’en trouve enrichie et personnalisée. Tu comprendras très vite pourquoi DIVI Builder reste mon préféré !

Hébergement

Avant d’installer ton site web ou ton blog sous WordPress, tu auras besoin de l’héberger. Il y a actuellement un large choix d’hébergeurs comme OVH, o2switch ou encore PhpNet* (mon petit chouchou qui est à Grenoble). Après avoir choisi l’abonnement qui te convient, tu pourras bénéficier d’un espace de stockage sur leurs serveurs. Sans lui, ton site ne peut tout simplement pas exister.

* PhpNet est devenu NUXIT en 2020.

Nom de domaine

Il s’agit tout simplement de l’identité numérique de ton site, que l’on retrouve dans son URL (l’adresse du site). Tout comme l’hébergement, le nom de domaine est indispensable pour que ton site puisse exister et être trouvé sur la toile. Il peut être précédé d’un préfixe ou non (les fameux www) : mon-site.com ou www.mon-site.com par exemple.

Il est souvent possible de réserver son nom de domaine directement auprès de son hébergeur.

Plugin

C’est une extension qui vient enrichir les possibilités de ton site, pour toi et pour l’internaute. Tu trouveras dans la bibliothèque WordPress une foule de plugins. Attention à ne pas trop en installer au risque de ralentir la vitesse de ton site. Je te donne toutes les infos pratiques dans la formation WordPress ainsi que dans ma sélection des meilleurs plugins WordPress.

Sitemaps

Il s’agit du plan de ton site. En clair, ce fichier permet de renseigner Google sur la structure de ton site et sur ce qu’il contient.

Thème

Le thème t’offre la possibilité de personnaliser le design de ton site/blog. Il existe des bibliothèques de thèmes très fournies comme Elegant Themes ou Theme Forest. Celles-ci proposent des solutions gratuites et payantes. Si tu veux en savoir plus, je te conseille de lire mon article sur quel thème WordPress choisir.

Widget

C’est une application qui s’intègre au site. Cela peut être un formulaire de contact, un compte à rebours, un calendrier, un carrousel Instagram, etc.

Le jargon du SEO et de la rédaction

Article Optimisé

On parle d’article optimisé quand il respecte les techniques d’écriture du web et du référencement naturel (SEO).

Balises

Elles représentent des éléments du code HTML qui est langage informatique. Celles qui nous intéressent ici sont surtout :

  • les balises hn, strong, etc.
  • les balises title et la meta description
  • l’attribut Alt de la balise image…

Elles sont notées entre chevrons dans la version HTML : <h1>Titre éditorial</h1>

Calendrier éditorial

Ce planning sous forme de tableau te permet de prévoir l’ensemble de tes publications pour ton blog, tes médias sociaux, etc. Je t’en dis plus dans mon article consacré à l’intérêt d’établir un calendrier éditorial.

Maillage interne

Telle une toile, le maillage interne relie les différentes pages d’un site grâce aux liens internes présents. On peut par exemple trouver sur ta page d’accueil un lien placé sur un bouton d’appel à l’action (CTA) qui redirige vers la page Prestations de ton site. De même pour les articles de blog. Il est possible de créer un maillage pour les relier, selon leur pertinence et leur thématique. Quant aux liens externes qui pointent vers ton site, on les appelle des backlinks.

Référencement naturel ou SEO

Désigne le travail de référencement qui ne dépend pas de la publicité payante. L’optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) s’articule autour de plusieurs critères. Il en existe plus de 200 qui sont loin d’être tous connus (Google aime bien les secrets !). L’objectif est d’utiliser différentes techniques pour gagner en visibilité sur les pages de résultats des moteurs comme Google ou Bing par exemple. Avec le SEO, il faut souvent faire preuve de patience, mais cette stratégie s’inscrit dans la durée.

Référencement payant ou SEA

À l’inverse du SEO, le SEA (Search Engine Advertising) permet de travailler la visibilité d’un site grâce à un budget publicitaire défini, pour se placer sur des mots clés stratégiques. Les résultats apparaissent alors en Annonces dans les SERPs. Le SEA et le SEO peuvent être complémentaires.

Requête clé

C’est le mot (ou expression) tapé par l’internaute dans la barre de recherche. Un article optimisé se base sur une requête clé principale pour répondre à un besoin spécifique de l’internaute. Par exemple : créer son site avec WordPress → requête clé.

Responsive

Ce terme signifie que ton site/blog s’affiche correctement sur les écrans des smartphones. Il est donc « Mobile friendly ». Quand on sait que le trafic provenant des téléphones portables ne fait qu’augmenter, on comprend pourquoi avoir un site responsive n’est pas une option. C’est primordial ! Rassure-toi, avec le constructeur de pages DIVI dont je te parle dans la formation, c’est le cas.

La SERP

Il s’agit encore d’un acronyme (Search Engine Result Page) ! La première page de résultats du moteur de recherche est la SERP 1. L’objectif du référencement étant de se positionner (ranker) sur les toutes premières places de cette SERP, idéalement la première, afin d’attirer le plus de trafic qualifié sur son site.

Vitesse de chargement

Désigne le temps nécessaire pour qu’une page web s’affiche sur l’écran de l’internaute. Depuis mai 2021, la mise à jour de Google Core Update a renforcé l’importance de ce critère pour le SEO.

Pin It on Pinterest