fbpx

21 décembre 2020

}

6 min. de lecture

Trouver les bons mots clés pour tes articles : suis le guide !

Par Laure

Dans SEO
Tu n’es pas sans savoir que pour ton site, il va falloir écrire du contenu, et du contenu de qualité. Pour cela, je te conseille de bien choisir tes mots clés. Ils vont te permettre de travailler le référencement naturel de ton site (SEO) et de rédiger des textes qualitatifs. Selon ta thématique et ton secteur d’activité, certains mots clés pourront te sembler évidents, d’autres seront plus étonnants. Certains seront très prisés (avec un volume de recherche élevé) et d’autres beaucoup moins. Tout cela te semble confus et compliqué ? Reste avec moi, je t’explique comment faire sans t’arracher les cheveux.

S’interroger et analyser

Avant même de réfléchir au rédactionnel, je te conseille de t’intéresser aux mots clés que tu vas utiliser. Pourquoi sont-ils indispensables ? Pourquoi ne pas écrire tout simplement selon l’inspiration du jour ? Sache que grâce à eux, Google va comprendre tout de suite de quoi traite chacune de tes pages. Un travail d’analyse est donc nécessaire pour obtenir des mots clés pertinents et efficaces.

Au-delà d’aider les moteurs de recherche, ils vont aussi aiguiller l’internaute. En sélectionnant avec soin tes mots clés, tu as de fortes chances pour que ton article réponde parfaitement aux questions qu’il pose. 

Plus les visiteurs iront sur ton site et y trouveront les bonnes réponses, plus Google aura tendance à l’avantager. 

Comment trouver des mots clés puissants et gagner en visibilité ? Je te donne quelques astuces pour y arriver.

Pour schématiser :

  1. les internautes se posent une question précise ;
  2. ils vont consulter ton article qui semble répondre à leur interrogation ;
  3. ils lisent ton article entièrement (le sujet est bien traité) ;
  4. grâce au maillage interne, ils vont consulter d’autres pages de ton site ;
  5. ils apprécient ton contenu, ils le partagent ;
  6. Google comprend que tu as une expertise ;
  7. Google te met plus en avant et te voilà dans les premiers résultats !

C’est un magnifique cercle vertueux digital ! Mais tout cela demande un minimum de travail et d’analyse en amont.

4 outils gratuits pour établir une liste de mots clés

Pour t’aider à sélectionner les meilleurs mots clés pour ton site et pour ton blog, il n’y a pas de magie noire digitale, mais simplement de bonnes pratiques et aussi de bons outils !

1. Ce cher Google

Envie de trouver des mots clés qui correspondent à ta ligne éditoriale et aux attentes de tes lecteurs ? Commence par interroger Google ! En effet, le moteur de recherche a plus d’un secret à te révéler. Tu veux une astuce ? Quand tu commences à taper un mot clé dans la barre de recherche, Google te fait des propositions pour compléter ce que tu écris. Ça peut te donner des idées pour préciser ton choix !

En bas de la SERP — Search Engine Result Page ou page de résultats des moteurs de recherche en français —, tu trouves également des suggestions de requêtes tapées par les internautes. Une autre bonne piste à explorer !

2. Ubersuggest

Voici un outil facile à prendre en main et qui propose une partie gratuite, suffisante dans un premier temps. Tu indiques le terme souhaité et Ubersuggest te renseigne sur le nombre de recherches mensuelles qu’il génère, s’il est concurrentiel ou non et quels sont les premiers sites déjà positionnés.

3. Ranxplorer

Il s’agit d’un outil avec une partie gratuite qui apporte déjà quelques fonctionnalités intéressantes. Dans la même lignée que le précédent, ce générateur de mots clés t’indique le volume de recherche mensuel, les expressions en corrélation, le positionnement des concurrents, etc. (dans la version gratuite, seules les 5 premières lignes s’affichent).
La petite info pratique : un faible volume n’est pas forcément négatif : souvent, les expressions composées de plusieurs mots (longue traîne dans le jargon du web) sont plus spécifiques et génèrent donc moins de volume… mais elles sont moins concurrentielles et peuvent être plus qualitatives !

4. Answer the public

Un petit dernier pour finir, Answer the Public. Tu saisis ton mot clé et tu sélectionnes la zone de recherche (France par exemple). Hop ! te voilà avec un large panel de propositions et de questions contenant ta requête. Une belle source d’inspiration, qu’en dis-tu ? De quoi booster ta créativité !
Il en existe beaucoup d’autres et certains coûtent assez cher. Cependant, les versions gratuites citées ici ont déjà le mérite de t’apporter des renseignements utiles et pratiques. Tu vas voir, cette quête va devenir un véritable jeu !

Passer à la sélection

Te voici maintenant avec des mots ou des expressions clés dont tu ne sais que faire. Comment organiser tout ça ? Pas d’inquiétude, je te donne quelques conseils. 

1 page = 1 mot clé

Dans un premier temps, applique la règle du 1 pour 1 : chaque page, chaque article de ton blog doit avoir un seul mot clé principal. Toujours ! C’est un peu comme à la bibliothèque. Si tu cherches un polar, tu vas dans la section Romans policiers, pas dans une section qui s’appellerait Romans, revues, bandes dessinées et humour noir. Pour le web, c’est pareil. Tu dois définir un mot clé en particulier sur lequel tu souhaites te positionner, et ce pour chaque article ou page de ton site internet. Même ta page à propos doit comporter une seule requête cible !

Comprendre l’intention de l’internaute

Autre point dont il faut tenir compte, c’est l’intention de recherche. Késako ? 

Il s’agit de comprendre pourquoi l’internaute a voulu saisir ce mot clé. Que cherche-t-il ? Souhaite-t-il acheter quelque chose ? Souhaite-t-il se renseigner, comparer ? Bien souvent, plus l’expression est générique, moins les résultats naturels sont représentatifs. De cette façon, quand on tape « carte », on va trouver des urls vers des plans, des images de cartes postales ou de la France… Bref, un beau bazar. Par contre, si l’on affine la recherche en tapant une expression de longue traîne comme « carte de vœux virtuelle humoristique », l’intention est beaucoup plus fine et compréhensible.

Éviter la suroptimisation

Choisir c’est aussi décider de ne pas écrire 100 fois le même mot dans un article qui en contient 500. Si tel est le cas, attends-toi à voir grimper en flèche ton taux de rebond (il s’agit d’une statistique Google Analytics qui indique que tes visiteurs n’ont consulté qu’une seule page de ton site). Rien de tel pour faire fuir ton visiteur ! Qui a envie de lire un texte sans queue ni tête, illisible, qui manque de personnalité et d’authenticité ?
Cette pratique peut être vue comme de la suroptimisation pour Google (il déteste ça !) et n’apporte rien de positif à l’internaute, qui n’aura besoin que d’un clic pour quitter le site. Utilise plutôt des synonymes : des générateurs comme Synonymo ou Crisco peuvent t’aider à affiner tes propos.

Approfondir le sujet

Maintenant que ta liste est optimale et que tu as sélectionné ta requête cible (je t’invite par ailleurs à tout noter dans des cartes Trello ou dans un document Excel en classant par thématique), tu vas pouvoir piocher dans le reste de ta liste pour trouver des mots clés secondaires. Ceux-ci vont te permettre de gagner des positionnements complémentaires. Bien sûr, il faut qu’ils soient en lien avec ton activité et le sujet de ton article. Pense aussi à développer le champ lexical. Il viendra appuyer et renforcer tes mots-clés principal et secondaires. 

Ce qu’il faut retenir pour trouver des mots clés pertinents 

Trouver des mots clés est une chose, sélectionner ceux qui sont pertinents en est une autre. Ce travail de recherche est pourtant nécessaire si tu souhaites attirer du trafic sur ton site, et plus que tout, attirer du trafic qualifié. Bien entendu, avant de te plonger dans les outils cités plus haut, sers-toi de ton bon sens et de ta propre expérience. Mais bien souvent, cela ne suffit pas pour viser dans le 1000.

Comment trouver des mots clés puissants et gagner en visibilité ? Je te donne quelques astuces pour y arriver.

Ne néglige pas cette partie, qui peut paraître fastidieuse, mais qui sera gagnante sur le long terme. Et rappelle-toi que ton contenu n’est pas immuable et gravé dans le marbre digital. Quelques mois après avoir publié tes articles, tu pourras les mettre à jour selon les informations que tu auras obtenues concernant le nombre de visites, les pages les plus vues ou encore le taux de clic (merci Google Analytics et la Search console !).

Montrer / Cacher les commentaires (0 commentaires)
L

0 commentaires

Tout chaud !

Mon dernier article

Tu aimeras aussi

Pin It on Pinterest

Share This