fbpx

15 mars 2021

}

6 min. de lecture

L’optimisation SEO de ton site : mes 6 conseils pour débuter

Par Laure

Dans SEO

« SEO. Optimisation SEO ». Ça fait un peu présentation à la James Bond, c’est vrai. Il faut dire qu’il a sa part de mystère, ce fameux SEO. Il effraie même certains… sans trop de raisons finalement. Le référencement naturel, car c’est de ça qu’il s’agit, est loin d’être une mission impossible, à qui veut bien s’y intéresser un minimum ! Si tu n’es pas une passionnée du digital (mais ça va venir), que tu veux booster ton trafic et développer la popularité de ton site sur la toile, alors ces 6 conseils spécial débutants sont pour toi !

Conseil n°1 – Une bonne optimisation SEO passe par un contenu de qualité

Premier élément qui me semble important de citer : le contenu de qualité. Sans cet ingrédient, tu ne pourras pas espérer gravir les échelons du positionnement dans la SERP de Google.

Un contenu de qualité commence par une bonne structure des textes. Pages fixes ou articles de blog, c’est le même combat : 1 page = 1 information principale ! Cela suppose donc de travailler une seule requête clé pour répondre avec justesse au problème de ta cible.

Qui dit structure, dit une présentation claire et hiérarchisée des idées. Pour cela, les balises <hn> sont indispensables. Elles correspondent aux titres (<h1>) et aux sous-titres (<h2>, <h3>, etc.). Ils doivent comporter ta requête clé, des mots clés secondaires ou des synonymes de ta requête principale. Google saura alors exactement de quoi traite ta page ou ton article. Pour tes lecteurs, ces indications faciliteront leur lecture et leur compréhension.

L’optimisation SEO ça te parle un peu, beaucoup… pas du tout ? Retrouve 6 conseils pour mieux comprendre le SEO et son fonctionnement.

Conseil n°2- Renseigner les balises pour l’optimisation SEO du site

Imagine une route sans panneaux pour t’indiquer où aller (ou pire… vivre sans Waze ?!). Tu te sentirais un peu perdue, n’est-ce pas ? Eh bien, pour ton article ou ta page web, c’est pareil. Il est nécessaire d’implanter une signalétique pour que les robots puissent parcourir correctement ton site et bien le comprendre. Le balisage va donc venir expliquer à Google ce qu’il est en train de « voir ». Cela est valable pour les informations textuelles, mais aussi pour les images, et même la vidéo.

Ainsi, avant de cliquer sur « Publier », je ne peux que te conseiller de renseigner les données suivantes :

  • la balise < title> de ta page ;
  • les balises <hn> ;
  • l’attribut Alt de chaque image ;
  • le nom du fichier image (on évitera le nom d’origine du type DSC-12-098987 qui ne veut absolument rien dire pour Google !) ;
  • la meta description. Si elle suscite l’intérêt de l’internaute, elle va servir indirectement le référencement naturel, etc.

Pour t’aider à renseigner ces différents éléments, je t’invite à utiliser le Plugin Yoast, qui fait partie selon moi des plugins indispensables quand on débute avec WordPress.

Conseil n° 3 – Développer le maillage interne

Tu vas pouvoir mettre en place ce que l’on appelle le maillage interne. Il ne s’agit pas de tricot, mais finalement, c’est un peu la même idée. Le but étant de créer une cohérence au sein de ton site, en reliant les pages entre elles. L’expérience utilisateur s’en trouve enrichie, le visiteur trouve des informations qui répondent à ses questions, au fil de ses pérégrinations sur les différentes pages ou articles. Il ne quitte plus ton site ! Banco.

Quand tu rédiges un billet, tu vas pouvoir créer des connexions avec d’autres articles pour développer un sujet abordé dans un paragraphe ou compléter des données, un exemple, etc.. Cela peut se faire via un bouton d’appel à l’action clair ou dans le corps même du texte, de manière naturelle. On évitera les traditionnels « cliquez ici » ou « en savoir plus » qui n’apportent rien de pertinent pour Google et restent trop vagues pour l’internaute. Il faut tâcher d’être plus précis dans la dénomination de ce que l’on appelle les ancres de liens. Par exemple, si tu souhaites que le lecteur qui consulte ton article aille télécharger ton guide sur la lithothérapie, tu pourras préciser : « Tu découvriras toutes les infos pratiques en téléchargeant ton guide gratuit sur les pierres à utiliser en lithothérapie ».

Conseil n°4 – Favoriser les partenariats

Les liens sont le nerf de la guerre du web ! Sans eux, difficile de faire connaître ton expertise et de gagner en popularité. Eh oui ! Si tes articles ou tes pages sont relayées par des sites ou blogs tiers de qualité, c’est la cerise sur la toile.

Pour développer la notoriété de ton site et travailler l’optimisation SEO, tu peux contacter des sites influents évoluant dans le même domaine que toi (pas tes concurrents directs, bien sûr !) pour leur proposer :

  • un complément d’article ;
  • un article invité ;
  • une interview sur ton site (qu’ils partagent par la suite avec leurs communautés) ;
  • de mentionner ton produit/service dans un de leurs articles….

Le simple échange de liens n’est pas judicieux. Très utilisée il y a quelques années (tu te rappelles ces fameuses listes de liens à rallonge, sans contexte ni informations), cette pratique est rapidement devenue un peu trop farfelue (ou quand un restaurant de pizzas fait un lien vers un vendeur de tapis… où se trouve la cohérence ?) ! Tu te doutes bien que notre cher ami Google n’apprécie pas vraiment ce genre de méthode.

Aujourd’hui, l’accent est mis sur la QUALITÉ. Si quelqu’un te propose de réaliser un échange de liens entre son site et le tien, il vaut mieux passer ton chemin ou lui proposer une alternative plus clean, comme ci-dessus.

Conseil n° 5 – Créer une page 404 personnalisée

Quand tu mets en ligne ton site, tu dois penser à créer une page 404 personnalisée. La page 404, c’est celle qui s’affiche quand l’url demandée par l’internaute est introuvable.

Cela peut arriver lorsque :

  • l’url n’est plus la bonne et aucune redirection n’a été mise en place (oups…) ;
  • l’internaute a tapé l’adresse avec une faute ;
  • la page n’existe plus (et n’a pas été désindexée des moteurs de recherche)…

Google n’aime pas trop les pages avec un code 404 (introuvable). Comme l’internaute, il est surpris de ne rien trouver et s’en ira donc, un peu (beaucoup) déçu. Pour faire court, un grand nombre de pages 404 peut nuire au bon référencement d’un site.

Cependant, tu ne peux pas toujours les éviter. C’est le cas si l’internaute fait une faute dans l’adresse ou qu’un backlink vers ton site est erroné. Aussi, pense à créer une page personnalisée avec un bouton d’appel à l’action. Celui-ci doit renvoyer vers un autre article, vers la page d’accueil, vers une page spécifique, etc. Ce serait dommage de perdre complètement ces visiteurs, sans leur proposer une alternative pour poursuivre leur navigation sur le site.

Certaines entreprises font d’ailleurs preuve d’originalité, en injectant leur singularité, comme l’entreprise Innocent par exemple :

Conseil n°6 – Penser mobile

Tu le sais maintenant si tu me lis régulièrement, tu ne dois pas t’adresser (qu’) aux robots. Pense avant tout aux internautes, à ta cible. Celle pour qui tu as la solution, l’expertise, le produit qui répondra à ses exigences et besoins. In fine, l’objectif étant de convertir ces visiteurs qualifiés en clients satisfaits.

Pour cela, il te faut un site responsive. On entend par là, un site qui répond aux contraintes de navigation sur smartphone. Selon le site StatCounter, plus de 54 % du trafic internet en février 2021 est issu des mobiles. Il est donc indispensable que ton site soit adapté à un affichage sur mobile. Je te vois froncer les sourcils et te demander comment tu vas bien pouvoir faire ça ! Pas d’inquiétude, avec WordPress et le builder DIVI, ton site répondra aux dernières exigences et sera parfaitement Mobile Friendly !

Enfin, sache que l’internaute est par nature impatient. Il veut obtenir ce qu’il cherche tout de suite. Même quelques secondes peuvent paraître une éternité pour lui. Il faut dire que patienter pendant l’affichage et le chargement d’une page de site, c’est plutôt… inintéressant. Quand tu décideras de réaliser ton site WordPress, je te conseille d’installer un plugin de mise en cache ainsi qu’un plug-in pour réduire la taille des images. Un petit coup de baguette magique qui te permettra de conserver tes visiteurs plus longtemps, et par conséquent de limiter le taux de rebond et, à terme, d’améliorer ton positionnement.

L’optimisation SEO ça te parle un peu, beaucoup… pas du tout ? Retrouve 6 conseils pour mieux comprendre le SEO et son fonctionnement.

Ce qu’il faut savoir pour une optimisation SEO au top

J’espère que ces quelques conseils et astuces pourront t’être utiles. Bien entendu, la liste pour améliorer l’optimisation SEO de ton site web ne s’arrête pas là ! Envie d’aller plus loin et de découvrir plus d’infos sur le SEO ? Alors, viens vite tester tes connaissances en référencement naturel ! J’aborde également ce sujet dans ma formation pour réussir un site WordPress. Toutes les cartes sont dans tes mains, à toi de passer à l’action !

Montrer / Cacher les commentaires (0 commentaires)
L

0 commentaires

Tout chaud !

Mon dernier article

Tu aimeras aussi

Pin It on Pinterest

Share This