fbpx

28 juin 2021

}

5 min. de lecture

Créer un calendrier éditorial pour ton blog : est-ce vraiment utile ?

Par Laure

Si ton blog est récent, peut-être que le terme de calendrier éditorial t’est encore inconnu. C’est pourtant un outil relativement simple à mettre en œuvre et qui s’avère redoutable au quotidien ! Tu l’auras compris, je pense clairement qu’un planning est un véritable allié dans ta stratégie de contenu. Je t’explique tout de suite pourquoi et te donne quelques conseils utiles pour le réaliser.

Le calendrier éditorial : l’indispensable de ta stratégie digitale

Le principe numéro un du calendrier éditorial c’est de pouvoir planifier la création de ses publications. Ceci est valable pour un blog, mais aussi pour les réseaux sociaux ou même des newsletters. Alors, on est bien d’accord, mettre en place un planning ne signifie pas que celui-ci est immuable :

  • il est nécessaire de tenir compte des actualités et des infos en lien avec ton domaine d’activité. Plusieurs d’entre elles pourront d’ailleurs être intégrées dès le départ ;
  • certains formats séduiront davantage ta cible, quand d’autres seront boudés. Tu seras donc certainement amenée à le faire évoluer, à le remanier. Et c’est OK ! Il n’y a rien de gravé dans le marbre.

Ce planning, comme je te le disais, va te permettre d’organiser tes publications, et par conséquent tes idées ! Au fil des mois, tu sauras exactement quoi publier, pour qui, sur quel média (blog, Instagram, Linkedin, etc.)… Exit la sempiternelle question « qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter cette semaine ? »
En clair, c’est un support formidable pour :

  • noter et structurer ses idées : adieu le syndrome de la page blanche !
  • être plus régulière dans la rédaction web ;
  • rédiger des articles à forte valeur ajoutée ;
  • gagner du temps sur la rédaction ;
  • communiquer de manière plus claire et stratégique ;
  • être moins stressée par la création de contenu.

Mais pas seulement !

3 avantages à respecter un planning éditorial

En plus d’une vision à plus long terme et d’une charge mentale professionnelle allégée, voici pour moi trois autres avantages du planning éditorial :

Vérifier la cohérence et la pertinence

Tu vas pouvoir vérifier d’un simple coup d’œil si tu proposes du contenu pertinent et varié, qui respecte les thématiques abordées sur ton blog. À quelle cible t’adresses-tu ? Apportes-tu des réponses à sa problématique ? As-tu déjà évoqué ce sujet plus tôt dans l’année ? Est-ce le moment le plus opportun pour publier cet article sur le nettoyage des bijoux en argent ? Quel est l’objectif que tu te fixes à travers cette publication ? Etc. Le calendrier te permet d’agir selon tes intérêts, l’actualité et les besoins des internautes (quizz, information, conseils, témoignages, etc.).

Enfin, tu vois rapidement si une proposition de contenu est en décalage par rapport à ta ligne éditoriale.

Travailler en pensant au référencement naturel

Ah, le référencement ! Dans le monde du digital et du web, on l’appelle plus communément le SEO. C’est souvent la bête noire que nous redoutons toutes ! Pourtant, séduire les moteurs de recherche (comme Google) est indispensable si tu veux être visible et donc… être lue. Pour chacun de tes textes, je t’invite donc à renseigner le mot clé principal à travailler ainsi que les requêtes secondaires. Et voilà une rédaction web pensée pour le SEO ! Si tu te sens pousser des ailes, tu peux également renseigner la structure (h1, h2, maillage interne, etc.) pour des textes bien optimisés.

C’est à toi de personnaliser ton planning comme tu l’entends. N’oublie pas non plus d’indiquer dans ton tableau les contenus existants à recycler dans un post Instagram, dans tes infolettres, en story, etc.

Mettre en place un suivi

Avec le calendrier éditorial, tu vas pouvoir suivre la performance de tes publications avec une facilité déconcertante. En effet, tu peux ajouter une case « suivi de positionnement ». Tu la compléteras avec le positionnement à J+ 10, J+ 30 et J+ 60 par exemple.

Tu pourras prendre connaissance des articles qui ont fonctionné et ceux qui ont reçu moins de visites. Dans ce cas, tu indiqueras dans le tableau les ajustements à mettre en place. Pour t’aider à renseigner ce suivi, tu peux utiliser la Search Console et Google Analytics ! Ils te donneront des informations précieuses sur le trafic de ton site/blog.

Attention tout de même à ne pas être trop gourmande, surtout si tu viens de lancer un blog. Rappelle-toi, le référencement naturel prend du temps ! Ce n’est pas en 1 mois ni en 3 mois que tout se joue.

Les clés pour créer un calendrier de publications topissime

« D’accord, mais on y trouve quoi exactement comme infos à l’intérieur ? » Eh bien, tout dépend de tes objectifs, de ton usage et de ton fonctionnement. Mais je peux déjà te donner quelques éléments que l’on retrouve très souvent dans tout bon calendrier qui se respecte :

  • la date de publication ;
  • la thématique ;
  • la catégorie ;
  • le titre (balise title) ;
  • le mot clé principal ;
  • le volume de recherche de cette requête ;
  • les mots clés secondaires ;
  • le format (post, article, newsletter, story…) ;
  • le nombre de mots ;
  • l’avancement de la création : publié, en cours de rédaction, relecture…

Tu peux ajouter à cela :

  • l’auteur (si tu fais appel à un rédacteur freelance ou si tu publies des articles invités par exemple) ;
  • la date d’intégration ;
  • le suivi à J+…
  • l’image de couverture (+ images supplémentaires) ;
  • la cible (si tu as plusieurs thématiques ou personas) ;
  • la liste des liens internes/externes ;
  • les titres hn ;
  • la méta description ;
  • les hashtags ;
  • et tout autre élément que tu jugeras pertinent d’insérer.

De précieux outils pour réaliser un calendrier éditorial

On arrive bientôt à la fin de cet article et je sais ce que tu te dis. « Mais Laure, concrètement, je m’y prends comment pour faire un calendrier éditorial ? » Rien de plus simple ! Actuellement, tu as l’avantage d’avoir un grand choix d’outils en ligne pour te faciliter la tâche.

Personnellement, j’utilise le logiciel Trello. Grâce à lui, je prépare un planning clair et complet. Il me permet d’avoir toutes les infos accessibles et bien « rangées ». Je trouve cet outil de gestion de projet simplement génial et j’aurais vraiment du mal à m’en séparer aujourd’hui ! Sais-tu qu’il est possible d’y intégrer tes images, illustrations, infographies… ? C’est tellement pratique ! Pour le coup, je télécharge directement la photo liée à mon article de blog. Et hop ! j’ai tout sous la main. J’y gagne en productivité et en sérénité !

Dans la même idée, il y a le petit dernier. Notion. Cet outil semble avoir un potentiel de dingue ! Étant satisfaite de mon organisation actuelle, je t’avoue que je ne m’en sers pas. Mais, beaucoup de rédacteurs web, de community managers et de formateurs que je connais s’en servent régulièrement avec leurs clients.

Tu peux également utiliser Google Sheets (ou Microsoft Excel) si tu es une inconditionnelle des tableurs. C’est plus classique, mais si tu te sens plus à l’aise avec cet outil, il n’y a aucun problème, c’est tout à fait possible. Tu pourras, par exemple, générer des filtres pour tes catégories et les différents types de contenus, classer par date de publication, etc.

Le calendrier éditorial, pour résumer…

C’est simplement un must-have à partir du moment où tu souhaites créer une stratégie éditoriale efficace et des contenus web de qualité. Pour alimenter ton blog ainsi que les médias sociaux, il deviendra un compagnon de route indispensable. Au fil des mois, tu vas ainsi fidéliser tes lecteurs avec du contenu engageant. Ta visibilité et ta notoriété sur la toile n’en seront que meilleures !

Tu en as marre d’être en panne d’idées pour ton blog ? Et si créer un Calendrier Editorial était LA solution pour faciliter la création de ton contenu chaque mois ?
Montrer / Cacher les commentaires (0 commentaires)
L

0 commentaires

Tout chaud !

Mon dernier article

Tu aimeras aussi

Pin It on Pinterest

Share This